Le Gafi aux portes du Luxembourg

Par Camille FratiLex KlerenMisch Pautsch

Prévue pour l’automne 2021, la visite de la délégation du Groupe d’action financière aura finalement lieu en novembre 2022. Un délai d’un an qui a permis au Luxembourg de peaufiner sa copie dans la lutte anti-blanchiment.

Les premiers frimas de l’automne annoncent cette année une visite pour le moins redoutée parmi les cercles politiques et financiers du Luxembourg. Redoutée ? Ce n’est certes pas le mot employé, tant la prudence est toujours de mise autour de toute communication au sujet du Gafi. Celui-ci est en effet connu pour scruter la presse dans les pays qu’il va évaluer. Voilà qui explique pourquoi plusieurs protagonistes majeurs, au premier rang desquels Michel Turk, coordinateur national de la lutte anti-blanchiment, ont décliné les demandes d’interview du Lëtzebuerger Journal. « La visite du Gafi est de haute importance pour le Luxembourg et le gouvernement préfère la discrétion », confie un·e professionnel·le du secteur financier sous couvert de l’anonymat.

Une réserve probablement à la hauteur des enjeux qui entourent cette 4e évaluation du Gafi. Le Lëtzebuerger Journal avait déjà détaillé l’importance de cette visite pour la place financière et pour l’ensemble du Luxembourg lors d’un précédent article début 2021. En résumé, la dernière évaluation menée en 2010 avait été dévastatrice pour le pays et pour sa réputation. Le Luxembourg avait écopé d’une mention « partiellement conforme » aux obligations de lutte anti-blanchiment, l’équivalent d’un sérieux avertissement sur la planète finance. Il avait fallu quatre années après cet électrochoc pour que le pays sorte de l’humiliante procédure de suivi imposée aux retardataires de la lutte contre le blanchiment de capitaux et contre le financement du terrorisme.

Accédez à la suite du contenu.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonné·e·s en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Pour finaliser l'inscription, cliquez sur le lien indiqué dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer. Vérifiez également votre dossier de courrier indésirable ou spam, en cas de doute. La mise à jour de votre profil Journal peut prendre quelques minutes.

Une erreur est survenue lors de ton inscription à la newsletter. Tu peux nous contacter à abo@journal.lu.

Suivant

J’ai deux mots à vous rire - Qui a vu verra