Rétablir la pertinence du CSV

Par Pascal SteinwachsLex Kleren Changer en allemand pour l'article original

Le président du CSV, Frank Engel, n'en a pas fini avec ce qu'il avait prévu pour le parti. Depuis qu'il a pris sa présidence en janvier 2019, il souhaite que le CSV revienne au premier plan. Et c'est toujours d’actualité.

Le fait que Frank Engel est un homme qui a beaucoup voyagé dans sa vie, saute aux yeux dans son bureau présidentiel dans la « Waassergaas ». Outre les nombreux guides de voyage, on y trouve toutes sortes de souvenirs de voyage, dont un certain nombre de figurines impressionnantes en provenance de Namibie. Nous avons rencontré lundi le président du CSV, qui est un esprit brillant mais non sans susciter la controverse dans son propre parti.

Lëtzebuerger Journal : M. Engel, avez-vous bien commencé la nouvelle année et quels sont vos projets – politiques et privés ?

Frank Engel : J’ai commencé la nouvelle année assez calmement, comme nous l’avons probablement tous fait. Contrairement à mes craintes, j’ai même réussi à rester debout jusqu’à peu après minuit. Avant tout, j’ai décidé de m’énerver moins. Et j’ai décidé de terminer ce que j’avais commencé. En général, cependant, je ne suis pas un grand fan des résolutions du Nouvel An.

Lorsque nous vous avons interviewé pour la dernière fois (en février 2019), vous veniez d’entrer en fonction en tant que président du parti et vous souhaitiez que le CSV, qui se retrouvait une deuxième fois dans l’opposition, redevienne pertinent. Avez-vous réussi à le faire ?

Je souhaite aujourd’hui encore que le CSV redevienne pertinent.

La relation entre le parti et le groupe parlementaire est-elle vraiment aussi mauvaise qu’elle paraît de l’extérieur ?

Non, ce n’est pas vrai ; surtout, il n’y a pas de mauvaise relation entre le parti et le groupe parlementaire, car le groupe parlementaire fait partie du parti. Toutefois, les avis divergent sur un certain nombre de questions d’orientation fondamentales et nous avons également des avis différents sur certaines approches.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo jusqu'à 25 ans

    90,00 €
    /an

Rétablir la pertinence du CSV

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.
En quelle langue souhaitez-vous recevoir la newsletter ? *

En vous inscrivant à la newsletter du Lëtzebuerger Journal, vous autorisez le traitement de vos données personnelles : votre email et votre préférence de langue pour recevoir régulièrement une sélection des derniers articles publiés. Plus d’information dans nos mentions légales.

Suivant

« Nous sommes tous des solitaires »