« J'aurais pu devenir docteur »

Par Pascal SteinwachsLex Kleren Changer en allemand pour l'article original

Que pense Luc Schiltz, qui joue un inspecteur de police grincheux dans la série à succès Capitani, des policier·ère·s? Nous avons posé des questions, nous en avons posé beaucoup d'autres et nous nous sommes promenés dans le quartier de la gare avec cet acteur extrêmement sympathique.

En fait, nous n'avions pas l'intention de réaliser une interview normale avec la nouvelle star (entre-temps, plus si nouvelle que ça) du cinéma local, mais plutôt de nous livrer à une sorte de traversée de la nuit avec… Luc Schiltz. Et ce, à Bruxelles, où il se trouve que ce dernier était occupé professionnellement la même semaine que nous. Il n'en a finalement rien été, car le tournage de la série télévisée Baraki, pour laquelle Schiltz était à Bruxelles, s'est avéré « légèrement chaotique », comme le dit l'acteur, de sorte qu'il n'a malheureusement pas été possible de passer la nuit avec nous.

Nous avions même – à la grande joie de Schiltz – déjà choisi un concert de Black Metal, une fête Techno et une performance Noise pour notre aventure nocturne, afin de ne pas nous ennuyer, mais nous avons dû assister à tous ces événements seuls, ou sans Luc Schiltz (ce qui était quand même amusant).

La matinée avec… Luc Schiltz

Quelques semaines plus tard, le Durch die Nacht mit…  (fermons tous les bars avec…) s'est transformé en une sorte de Durch den Vormittag mit… (battons la matinée aussi…) Luc Schiltz, en l'occurrence une promenade dans le quartier de la gare, puisque la deuxième saison de Capitani a été tournée entre autres dans le milieu de la prostitution, qui est pourtant bien gris à la lumière du jour. Cette promenade plutôt courte, qui a dû être interrompue en raison du temps, a été suivie d'une interview détaillée dans les locaux du Lëtzebuerger Journal.

Accède à la suite du contenu.

  • Abonnement annuel

    174,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    16,00 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonné·e·s en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

As-tu déjà un compte ?

Connecte-toi
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Pour finaliser l'inscription, cliquez sur le lien indiqué dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer. Vérifiez également votre dossier de courrier indésirable ou spam, en cas de doute. La mise à jour de votre profil Journal peut prendre quelques minutes.

Une erreur est survenue lors de ton inscription à la newsletter. Tu peux nous contacter à abo@journal.lu.

Suivant

Accouchements d'hier et d'aujourd'hui