J'ai deux mots à vous rire - Canal moins

By Claude Frisoni Article only available in French

Apprendre qu’un créneau mal négocié à la barre d’un bateau peut bloquer pendant des jours entiers un canal par lequel transite plus de 12% du commerce mondial, ça laisse songeur.

Le plus souvent, une mauvaise réputation a pour origine un simple malentendu, une mauvaise transcription, une faute d’orthographe, une incompréhension initiale. Ainsi, depuis plus de deux siècles, il est courant d’accuser les Polonais d’être des ivrognes, à cause de l’expression : « saoul comme une Polonais ». Or, à l’origine, ces quelques mots, prononcés par Napoléon, avaient pour but de rendre hommage au courage des soldats polonais. En 1808 pendant la campagne d’Espagne, un assaut final dut être donné à 1.500 mètres d’altitude et c’est un régiment d’élite polonais qui fit la différence grâce à sa détermination et sa puissance. Après l’affrontement, quand les généraux français présentèrent à l’empereur les valeureux combattants, ils tentèrent de minimiser leur exploit en soulignant qu’ils avaient bu pour se donner du courage. Mais Napoléon répondit : « alors la prochaine fois, sachez être saouls comme des Polonais ». Et voici comment un acte héroïque est passé à la postérité complètement de travers, laissant penser à des générations entières que les Polonais se parfument le gosier à l’eau de Pologne.

This article is for subscribers only.

  • One-year subscription

    €168.00
    /year
  • Monthly subscription

    €15.50
    /month
  • Zukunftsabo up to 25 years of age

    €90.00
    /year

J'ai deux mots à vous rire 13

€2.00
/article

Already have an account?

Log in
Sign up for our newsletter and don't miss a thing.
What is your preferred language for the newsletter? *

By subscribing to the newsletter of the Lëtzebuerger Journal you consent to the processing of your personal data - your email address and language preference - to receive a selection of the latest published articles on a regular basis. More information in our legal notice.

Next

Gangs of Gosseldange