„Zu all Moment kann eppes ganz Schlëmmes geschéien“

Par Melody Hansen Article uniquement disponible en allemand

De Philippe Schockweiler war als Aktivist laang Joren am Belarus an an der Ukrain ënnerwee. D’Kontakter, déi hien do geknëppt huet, notzt hien elo, fir als Freelance-Journalist fir de Lëtzebuerger Journal ze berichten. Den 23. Abrëll war hien zu Lviv an der Ukrain – matten an engem Krichsgebitt.

Dësen Artikel gëtt dir gratis zur Verfügung gestallt. Wann s du eis Equipe ënnerstëtze wëlls, fir dass mir och an Zukunft Qualitéitsjournalismus kënnen ubidden, da maach elo däin Abo !

La suite de cet article est gratuite

Elle est disponible pour les utilisateur·rice·s abonné·e·s à la newsletter, qui est envoyée deux fois par semaine, et ayant un compte Journal.

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Pour finaliser l'inscription, cliquez sur le lien indiqué dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer. Vérifiez également votre dossier de courrier indésirable ou spam, en cas de doute. La mise à jour de votre profil Journal peut prendre quelques minutes.

Une erreur est survenue lors de votre inscription à la newsletter, veuillez-nous contacter abo@journal.lu.

Suivant

Un Luxembourg sans voix