Reconversion professionnelle - entre le ciel et l'enfer

Par Sarah RaparoliLex Kleren Changer en allemand pour l'article original

Afin de pallier la pénurie d'enseignant·e·s dans les écoles primaires, une nouvelle solution s'imposait. Ainsi, le système de la reconversion professionnelle connu sous le terme de Quereinstieg a été mis en place. Mais cette voie a-t-elle fait ses preuves jusqu'à présent? Tout le monde n'a pas eu une bonne expérience. Bilan de personnes issues du milieu professionnel.

Pour certain·e·s, cela a toujours été le métier de leurs rêves, pour d'autres, ce n'est que plus tard – soit au milieu d'un cursus universitaire, soit après une carrière de dix ans dans un domaine professionnel complètement différent – qu'il devient évident que le métier d'enseignant·e pourrait être le bon. Depuis trois ans, il est possible de le faire sans retourner à l'université. En juin 2018, la Chambre a adopté une loi permettant aux diplômé·e·s du bachelor d'accéder à la profession d'enseignant·e à l'école primaire. Du personnel supplémentaire, plutôt connu sous le terme Quereinsteiger, est censé être recruté de cette manière jusqu'en 2023 au moins.

Deux des conditions requises consistent à ce que le baccalauréat déjà obtenu corresponde à une discipline scolaire et qu'un stage de perfectionnement de 246 heures soit effectué à l'Institut de formation de l'éducation nationale (IFEN). Il s'agit de fournir des compétences et des connaissances pédagogiques et didactiques. Comme l'indique le site du ministère de l'éducation : « Après avoir réussi les examens du certificat de formation des enseignants, ils peuvent se présenter à l'option C2–4 du concours de recrutement et accéder au poste d'enseignant dans les mêmes conditions qu'un candidat titulaire d'une licence en sciences éducatives. » Ainsi, les études requises jusque-là pouvaient dès lors être rattrapées très rapidement.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

Reconversion professionnelle - entre le ciel et l'enfer

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Suivant

Appuyez sur play