Conspiration dans la boîte aux lettres

Par Misch Pautsch Changer en allemand pour l'article original

Les mythes conspirationnistes sur les maladies, les vaccins et les statistiques déformées ont façonné le visage des réseaux sociaux encore plus qu'avant depuis l'apparition de la pandémie. Les visions du monde façonnées et diffusées sur les plates-formes d'information alternatives ont désormais trouvé leur place dans le monde analogique d'Ettelbrück via la boîte aux lettres.

Les réseaux sociaux sont une boîte de Petri pour les mythes de conspiration. En un rien de temps, les idées se cristallisent presque d'elles-mêmes, deviennent virales et apparaissent sur le plus grand nombre possible de fils d'actualité. En fait, cliquer sur le bouton de partage se fait souvent de manière passive. Lorsque l'on demande aux gens s'ils croient réellement le contenu partagé, la réponse est souvent négative. Le partage aveugle de la désinformation est plutôt le résultat d'une passivité mentale, dans laquelle beaucoup tombent dès lors que le titre reflète à peu près leur vision du monde.

Le journal qui est apparu dans plusieurs boîtes aux lettres de la région d'Ettelbruck au début du mois de mai est donc plus inhabituel dans son effort. Il s'agit d'un patchwork coloré de 8 pages composé de divers articles d'opinion et commentaires, certains avec une signature d'auteur, d'autres sans. Les textes, qui constituent un échantillon des mythes les plus courants sur le Covid, ont tous été publiés précédemment sur diverses plateformes médiatiques alternatives : Du Covid comme outil biologique pour faire s'effondrer le marché mondial, aux robots miniatures dans les vaccins ou les tests rapides, en passant par l'assimilation des médecins aux chercheurs nazis. Même le contenu exact des petites interjections dans les légendes ou les bulles qui accompagnent les articles peut être retrouvé à l'identique sur Internet. Seuls les badges des caricatures de « Paulette » et « Xavier » et une photo d'un texte de loi luxembourgeois font apparaître que le journal est destiné au Luxembourg.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

Conspiration dans la boîte aux lettres

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

To complete the subscription process, please click the link in the email we just sent you. Check your spam or junk folder too, in case of doubt.

Suivant

Moteurs de la société - Mara Kroth