Au doigt et à la baguette

Par Audrey SomnardLex Kleren

Corinna Niemeyer, cheffe d’orchestre à l’OCL (Orchestre de Chambre de Luxembourg)  a donné son concert inaugural à la Philharmonie il y a quelques jours. Alors que le secteur artistique est quasi à l’arrêt depuis plus d’un an, la passionnée de musique nous raconte son désir d’emmener les spectateur·rice·s en voyage.

La cheffe d’orchestre nous reçoit dans le lobby de son hôtel du Kirchberg, après une longue journée de répétitions. L’Allemande parle un français impeccable, sans accent, bluffant : « J’ai grandi dans une famille francophile, j’ai pris le français comme première langue au lycée, j’ai passé mes vacances et fait des échanges scolaires là-bas et j’ai beaucoup travaillé en France », explique-t-elle en préambule. Son CV est long comme le bras, Corinna Niemeyer a travaillé avec de grands orchestres, à Paris, et plus récemment à Rotterdam. Finalement, le Luxembourg est une étape logique dans son parcours : « Après mes études en Allemagne, en Suisse, mon début de carrière puis les orchestres en France et Pays-Bas je tournais finalement autour du Grand-Duché », raconte-t-elle.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo jusqu'à 25 ans

    90,00 €
    /an

Au doigt et à la baguette

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.
En quelle langue souhaitez-vous recevoir la newsletter ? *

En vous inscrivant à la newsletter du Lëtzebuerger Journal, vous autorisez le traitement de vos données personnelles : votre email et votre préférence de langue pour recevoir régulièrement une sélection des derniers articles publiés. Plus d’information dans nos mentions légales.

Suivant

J’ai deux mots à vous rire - L’histoire se corse…