J’ai deux mots à vous rire - Désastrologie

By Claude Frisoni Article only available in French

Comme tous les produits de même origine, l’astrologie chinoise n’est pas du tout garantie.

Difficile d’y échapper en début d’année, les astrologues sont de sortie pour nous assommer de prédictions pour les mois à venir. Mais mondialisation oblige, la seule astrologie zodiacale ne suffit plus et, en plus des cochoncetés mal finies ou des pandémies mal commencées, la Chine nous envoie son Nouvel An et son horoscope débridés. 2023 sera, nous explique-t-on, une année du lapin d’eau.

J’ai naïvement pensé que le lapin d’eau était une bestiole exotique, genre d’ornithorynque avec de grandes oreilles, synthèse du lapin et du canard. Pourquoi pas, puis qu’on dit aussi bien « quand les poules auront des dents » qu’on parle de bec de lièvre ? Mais il s’avère que le lapin d’eau n’est guère que le signe du lapin, lors d’une année d’eau. Bon, merci de ne pas me demander ce qu’est une année d’eau. Déjà que je suis en plein Dry January, je ne vais pas en plus essayer d’imaginer à quoi ressemblerait toute une année au régime sec, juste mouillé d’eau pétillante.

L’année du lapin d’eau succède à l’année du tigre d’eau. Un tigre d’eau. Où est donc tombée la Chine ? Il fut un temps où le Grand Timonier Mao dénonçait les Tigres de papier. Voici que son pays vénère les tigres d’eau. Et les lapins du même métal.

You want more? Get access now.

  • One-year subscription

    €174.00
    /year
  • Monthly subscription

    €16.00
    /month
  • Zukunftsabo for subscribers under the age of 26

    €90.00
    /year

Already have an account?

Log in
Sign up for our newsletter and don't miss a thing.

To complete the subscription process, please click the link in the email we just sent you. Check your spam or junk folder too, in case of doubt. It may take us a few minutes to update your Journal profile, so please be patient.

An error occurred while subscribing to our newsletter. Please contact us at abo@journal.lu.

Next

The genetic engineering debate is mutating