J’ai deux mots à vous rire - Désastrologie

Par Claude Frisoni

Comme tous les produits de même origine, l’astrologie chinoise n’est pas du tout garantie.

Difficile d’y échapper en début d’année, les astrologues sont de sortie pour nous assommer de prédictions pour les mois à venir. Mais mondialisation oblige, la seule astrologie zodiacale ne suffit plus et, en plus des cochoncetés mal finies ou des pandémies mal commencées, la Chine nous envoie son Nouvel An et son horoscope débridés. 2023 sera, nous explique-t-on, une année du lapin d’eau.

J’ai naïvement pensé que le lapin d’eau était une bestiole exotique, genre d’ornithorynque avec de grandes oreilles, synthèse du lapin et du canard. Pourquoi pas, puis qu’on dit aussi bien « quand les poules auront des dents » qu’on parle de bec de lièvre ? Mais il s’avère que le lapin d’eau n’est guère que le signe du lapin, lors d’une année d’eau. Bon, merci de ne pas me demander ce qu’est une année d’eau. Déjà que je suis en plein Dry January, je ne vais pas en plus essayer d’imaginer à quoi ressemblerait toute une année au régime sec, juste mouillé d’eau pétillante.

L’année du lapin d’eau succède à l’année du tigre d’eau. Un tigre d’eau. Où est donc tombée la Chine ? Il fut un temps où le Grand Timonier Mao dénonçait les Tigres de papier. Voici que son pays vénère les tigres d’eau. Et les lapins du même métal.

Accède à la suite du contenu.

  • Abonnement annuel

    174,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    16,00 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonné·e·s en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

As-tu déjà un compte ?

Connecte-toi
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Pour finaliser l'inscription, cliquez sur le lien indiqué dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer. Vérifiez également votre dossier de courrier indésirable ou spam, en cas de doute. La mise à jour de votre profil Journal peut prendre quelques minutes.

Une erreur est survenue lors de ton inscription à la newsletter. Tu peux nous contacter à abo@journal.lu.

Suivant

Mutation du débat sur le génie génétique