Vaccinations sous le radar

Par Misch PautschLex Kleren Changer en allemand pour l'article original

Les gouvernements du monde entier se battent actuellement pour faire monter le taux de vaccination. Le Luxembourg semble avoir un angle mort: Les personnes éligibles au Luxembourg, mais qui ont été vaccinées à l'étranger. Surtout parmi les étudiant·e·s, le taux officiel semble être trop bas - peut-être de manière significative.

Julie Warken est vaccinée depuis mars 2021 – et invisible pour les statistiques luxembourgeoises. En tant qu'étudiante en médecine, elle a été l'une des premières à recevoir son immunisation de base via les « journées spéciales de vaccination » organisées par son université à Francfort. Avant de recevoir cette invitation, comme tou·te·s les étudiant·e·s en médecine, elle avait envoyé une demande au ministère de la Santé au Luxembourg pour demander une première vaccination. En tant que membre du personnel de santé travaillant au contact de personnes malades et vulnérables, elle aurait dû en principe y avoir droit. Sa demande a été ignorée.

Il lui a fallu attendre le mois de juin pour qu'elle reçoive enfin, comme toutes les personnes de son groupe d'âge inscrites au Luxembourg, son invitation à la vaccination de la part du ministère la Santé. De son côté, elle a ignoré cette invitation – après tout, elle était doublement vaccinée depuis avril. Les invitations à la primo-vaccination se sont empilées à l'adresse luxembourgeoise de Julie, car à ce jour, Julie n'est toujours pas considérée comme complètement vaccinée au Luxembourg.

Accédez à la suite du contenu.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonné·e·s en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Pour finaliser l'inscription, cliquez sur le lien indiqué dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer. Vérifiez également votre dossier de courrier indésirable ou spam, en cas de doute. La mise à jour de votre profil Journal peut prendre quelques minutes.

Une erreur est survenue lors de votre inscription à la newsletter, veuillez-nous contacter abo@journal.lu.

Suivant

Des talents de résolveurs de problèmes