Un tremplin pour la littérature luxembourgeoise

Par Natalia PiknaLex Kleren Changer en anglais pour l'article original

À quoi ressemble l'industrie de l'édition d'un petit pays multilingue ? Les éditeur·rices et auteur·rice·s luxembourgeois·es s'expriment sur ce qui rend la scène littéraire luxembourgeoise si unique, pour le meilleur et pour le pire.

Il est indéniable que le Luxembourg a déployé des efforts considérables pour encourager sa culture ainsi que son marché littéraire au cours de la dernière décennie par le biais de subventions, de prix, d'initiatives et d'institutions – un effort qui commence à porter ses fruits. Pour n'en citer que quelques-uns, il y a le Prix littéraire national annuel, l'institution Kulturlx, les Walfer Bicherdeeg, le Printemps des poètes et le Centre national de littérature (CNL). Si certains de ces organismes sont actifs depuis quelques années déjà, l'importance de ce secteur semble être devenue plus manifeste pour le pays ces derniers temps.

Cette évolution n'est pas passée inaperçue auprès des éditeur·rice·s présent·e·s sur la scène depuis un certain temps. Marc Binsfeld, directeur des Éditions Guy Binsfeld – une maison d'édition fondée il y a plus de 40 ans – dit avoir assisté à une certaine professionnalisation. « Cela ne veut pas dire qu'auparavant les gens ne faisaient pas du bon travail, mais je remarque une volonté globale au niveau de l'industrie du livre pour cette amélioration. » Il évoque, entre autres, la présence d'éditeur·rice·s très dynamiques et un véritable échange avec les libraires qui s'est instauré. Marc Binsfeld est également vice-président de la Fédération des éditeurs luxembourgeois et membre du CNL, et remarque l'explosion des initiatives. « Dans l'ensemble, cela a été un pas dans la bonne direction et nous pouvons remarquer une évolution positive du marché au cours de la dernière décennie. » Selon lui, cela découle également d'une nouvelle prise de conscience au sein du pays que le marché du livre luxembourgeois est effectivement précieux.

Accède à la suite du contenu.

  • Abonnement annuel

    174,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    16,00 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonné·e·s en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

As-tu déjà un compte ?

Connecte-toi
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Pour finaliser l'inscription, cliquez sur le lien indiqué dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer. Vérifiez également votre dossier de courrier indésirable ou spam, en cas de doute. La mise à jour de votre profil Journal peut prendre quelques minutes.

Une erreur est survenue lors de ton inscription à la newsletter. Tu peux nous contacter à abo@journal.lu.

Suivant

Une jeunesse à faire éclore