Subitement Luxembourgeoise

Par Melody HansenLex Kleren Changer en allemand pour l'article original

Des mauvaises conditions de vie au Luxembourg et l'espoir d'un avenir meilleur ont poussé de nombreux Luxembourgeois à émigrer au Brésil au début du XIXe siècle. Aujourd'hui, leurs descendants ignorent souvent leurs racines. Carolina Michelli a découvert il y a seulement trois ans que son arrière-arrière-arrière-grand-père était luxembourgeois. Aujourd'hui, elle est une coiffeuse avec succès à Dudelange.

« The cats club », lit-on sur un panneau à la porte de l’appartement de Carolina Michelli. La jeune femme de 33 ans aux cheveux roux brillants ouvre la porte toute radieuse. Sa tête est ornée d’un bandeau fin doré avec des oreilles de chat. L’engouement de Caroline pour les chats est indéniable. Elle partage son appartement avec son mari, Marcus, et ses colocataires à pattes veloutées: Mozilla Firefox, Bruce Wayne et Nala.

Carolina vit au Luxembourg depuis un an et cinq mois. Elle y travaille en tant que coiffeuse dans le salon de coiffure Ferber, où elle s’est fait un nom extraordinairement rapidement. Et ce, malgré le fait qu’elle n’ait pas pu travailler pendant au moins trois mois en raison du confinement. « Je ne m’étais jamais attendue à celà. Je suis déjà obligée de refuser des clients. » Son calendrier est rempli pour les six semaines à venir, même pour les trois mois à venir en ce qui concerne les samedis. Sur Instagram, plus de 4.400 personnes la suivent.

Carolina est Luxembourgeoise, elle vit à Bivange et travaille à Dudelange. Il est fou de penser que jusqu’à il y a trois ans, elle ne savait même pas que le pays Luxembourg existait, et encore moins où il était situé. La jeune femme de 33 ans est née et a grandi au Brésil, plus précisément dans le sud du pays. Le pays est si grand que le Luxembourg y rentrerait plus de 3.200 fois. En 2018, sa mère a découvert que l’arrière-arrière-arrière-grand-père de Carolina y a immigré en 1862, venant originairement du Luxembourg.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo jusqu'à 25 ans

    90,00 €
    /an

Subitement Luxembourgeoise

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.
En quelle langue souhaitez-vous recevoir la newsletter ? *

En vous inscrivant à la newsletter du Lëtzebuerger Journal, vous autorisez le traitement de vos données personnelles : votre email et votre préférence de langue pour recevoir régulièrement une sélection des derniers articles publiés. Plus d’information dans nos mentions légales.

Suivant

Messages d'amour de nos grands-parents