Prendre le contrôle de ses finances

Par Audrey SomnardLex Kleren

Devenir investisseur·euse en quelques clics, c’est possible depuis plusieurs années maintenant. Si le·la conseiller·ère bancaire est relégué·e au placard, les plateformes d’investissement ressemblent encore à une jungle où il ne fait pas bon s’aventurer sans préparation. Explications.

Tou·te·s les conseiller·ère·s en finance le diront, la base avant tout investissement est de constituer une épargne dite d’« urgence », l’équivalent de trois à six mois de dépenses pour parer tout coup du sort (chômage, grosse dépense imprévue, déménagement, séparation etc). Pour les chanceux·euses qui ont encore de quoi épargner à la fin du mois, il est judicieux d’investir cette somme dans un contexte où les comptes épargne avec des faibles rendements sont inférieurs à l’inflation. La solution jusque-là la plus simple était de se rendre à sa banque de détail, de se laisser guider par un·e conseiller·ère financier·ère qui place pour vous cet argent. Sans trop de risques, mais surtout en général sans trop poser de questions sur les frais engendrés.

Non pas que les conseiller·ère·s ne soient pas disposé·e·s à répondre, mais parce que pour beaucoup, la finance reste un monde opaque et compliqué, où y essayer de comprendre quelque chose serait ouvrir la boîte de Pandore : « Les services financiers sont bien trop complexes. La finance n’est pas une fin en soi, c’est un moyen de permettre d’arriver à atteindre un objectif, que ce soit acheter une maison ou autre chose, que ce soit demain ou à plus long terme », expliquait Nasir Zubairi, CEO de la Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT), dans un article précédent. « Aller voir sa banque c’est souvent parce qu’on veut investir son argent mais on n’a pas envie de s’en occuper, c’est alors le banquier qui gère. Bien souvent les clients ne prennent pas le temps de poser des questions », explique Grégory Guilmin, auteur du livre Bien débuter en Bourse qui a fait de l’éducation financière son cheval de bataille.

Accède à la suite du contenu.

  • Abonnement annuel

    174,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    16,00 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonné·e·s en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

As-tu déjà un compte ?

Connecte-toi
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Pour finaliser l'inscription, cliquez sur le lien indiqué dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer. Vérifiez également votre dossier de courrier indésirable ou spam, en cas de doute. La mise à jour de votre profil Journal peut prendre quelques minutes.

Une erreur est survenue lors de ton inscription à la newsletter. Tu peux nous contacter à abo@journal.lu.

Suivant

J’ai deux mots à vous rire - GPT les plombs