L'éternel junior

Par Pascal SteinwachsLex Kleren Changer en allemand pour l'article original

Le LSAP a vécu beaucoup de choses au cours de sa longue histoire. Pareil pour Robert Goebbels et Danielle Igniti. Aperçu de l'univers des hommes et femmes socialistes.

Fondé il y a 120 ans en tant que parti social-démocrate, qui est devenu le Parti ouvrier puis le Parti ouvrier socialiste, c'est-à-dire le LSAP actuel, ce dernier est le seul des trois grands partis traditionnels (les Verts ne l'ont rejoint qu'au milieu des années 80) à n'avoir jamais réussi jusqu'à présent à obtenir le poste de Premier ministre ou de Première ministre.

Luttes d'ailes

Pourtant, à l'exception des législatures de 1969–1974, 1979–1984 et 1999–2004, le LSAP a assumé et assume toujours des responsabilités gouvernementales au cours des dernières décennies, ce qui en fait une sorte d'éternel partenaire junior. Les espoirs reposent désormais sur Paulette Lenert qui, en tant que politicienne actuellement la plus populaire du pays – selon les sondages – pourrait réussir à être non seulement la première socialiste, mais aussi la première femme à conquérir le poste de chef de gouvernement au Luxembourg, mais il y aura encore beaucoup d'eau qui coule le long de la Moselle jusqu'à l'échéance électorale de 2023.

Ce qui s'est particulièrement distingué pendant un certain temps au LSAP, c'est sa tendance à extérioriser les querelles internes au parti. Depuis la scission du début des années 70 jusqu'aux querelles entre l'aile gauche (le LSAP a longtemps entretenu des relations étroites avec les syndicats LAV et plus tard OGBL) et la direction du parti, pas si à gauche que ça, au cours de ce millénaire. Entre-temps, plus précisément depuis le retrait de l'ancienne bourgmestre d'Esch, Vera Spautz, de la politique active et l'entrée du rebelle de longue date du parti, Dan Kersch, d'abord au Conseil d'Etat, puis au gouvernement, l'aile syndicale est quasiment inexistante au sein du LSAP.

Accédez à la suite du contenu.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonné·e·s en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Pour finaliser l'inscription, cliquez sur le lien indiqué dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer. Vérifiez également votre dossier de courrier indésirable ou spam, en cas de doute. La mise à jour de votre profil Journal peut prendre quelques minutes.

Une erreur est survenue lors de votre inscription à la newsletter, veuillez-nous contacter abo@journal.lu.

Suivant

Au cœur de la création