Le Luxembourg et la reine des arnaques

Par Bill Wirtz Changer en anglais pour l'article original

OneCoin – un supposé crypto système de Ponzi implique un espion et un banquier luxembourgeois.

« Imaginez que vous ayez emboîté le pas de Bitcoin dès le début? » C’est une question obsédante pour tous ceux qui étaient au courant de la lente ascension de la cryptomonnaie en 2009. Créée par le mystérieux Satoshi Nakamoto (on ne sait toujours pas s’il s’agit d’une personne réelle qui a disparu ou d’un simple pseudonyme), la valeur du bitcoin est passée de quelques dollars à un montant considérable de 20.000 dollars fin 2017. Aujourd’hui, la valeur du BTC s’élève à 35.424,40 dollars (statut au 6 janvier 2021).

Depuis lors, d’innombrables « prochains bitcoins » ont défié le titulaire, mais ont rarement réussi à rivaliser avec la valeur psychologique de Bitcoin. L’adage commercial « il s’agit d’être le premier » sonne vrai. En 2014, une nouvelle monnaie cryptographique auto-déclarée, appelée OneCoin, est apparue sur le marché. Créée par la femme d’affaires bulgare Ruja Ignatova, OneCoin s’est engagée à révolutionner la crypto-industrie, tandis que ses partisans promettaient de rendre les investisseurs riches. Lors des événements OneCoin, le background du personnage principal, Ruja Ignatova, pourrait être sous-titré « The Bitcoin Killer ».

Basée en Bulgarie, OneCoin a vendu des « paquets de formation », fournissant des informations sur la cryptomonnaie ainsi que le droit de « miner » la monnaie.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo jusqu'à 25 ans

    90,00 €
    /an

Le Luxembourg et la reine des arnaques

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.
En quelle langue souhaitez-vous recevoir la newsletter ? *

En vous inscrivant à la newsletter du Lëtzebuerger Journal, vous autorisez le traitement de vos données personnelles : votre email et votre préférence de langue pour recevoir régulièrement une sélection des derniers articles publiés. Plus d’information dans nos mentions légales.

Suivant

L’intimité à distance