L’intimité à distance

Par Jeff Mannes Changer en allemand pour l'article original

La sexualité en temps de pandémie. Comment le virus a fait de la proximité humaine un privilège.

Il y a maintenant un an environ que le nouveau coronavirus Sars-CoV-2 a commencé à paralyser le monde. De la santé physique à la coexistence sociale, de l’économie à la psyché: pratiquement tous les aspects de notre vie ont été touchés par le virus. Un sujet, cependant, a été peu abordé: l’impact du virus sur notre sexualité. Un regard sur l’année écoulée et sur la façon dont nous pouvons maintenant nous tourner vers l’avenir.

« Il ne peut y avoir de société sociale sans communication corporelle, car dans la plus petite cellule de la société, la famille, il y a toujours une communication corporelle », a indiqué le psychologue et chercheur en haptique Martin Grunwald sur Zeit Online en mai dernier. Sans contact, les humains ne pourraient pas vivre, a-t-il dit. Zeit Online problématisait ainsi le manque de contact physique entre les personnes, un problème déclenché par la distanciation sociale liée à la pandémie et exacerbé par le confinement en avril 2020. Aujourd’hui, le Luxembourg est également revenu à son deuxième confinement, qui, au moment où nous écrivons ces lignes, durera jusqu’au 10 janvier 2021.

Il y a une raison pour laquelle il n’y a pas un seul mammifère sans sens du toucher, a dit le scientifique. On peut se passer de tous les autres sens si nécessaire, mais pas du sens du toucher. Car sans elle, les gens tomberaient malades: douleurs dorsales et articulaires, panique, anxiété, troubles du sommeil et de la concentration, mais aussi maladies psychosomatiques pourraient être le résultat d’un manque de contact humain. Zeit Online l’a cité à juste titre: « Il a apparemment fallu une pandémie pour nous faire comprendre ‘l’attention’! »

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo jusqu'à 25 ans

    90,00 €
    /an

L’intimité à distance

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.
En quelle langue souhaitez-vous recevoir la newsletter ? *

En vous inscrivant à la newsletter du Lëtzebuerger Journal, vous autorisez le traitement de vos données personnelles : votre email et votre préférence de langue pour recevoir régulièrement une sélection des derniers articles publiés. Plus d’information dans nos mentions légales.

Suivant

« Un coup de barre »