La transformation énergétique du Luxembourg face à un obstacle de taille

Par Bill WirtzLex Kleren Changer en anglais pour l'article original

Le Luxembourg est loin des objectifs ambitieux en matière d'énergies renouvelables fixés par l'Union européenne. Quel est le bouquet énergétique actuel du pays, que peut-on faire pour le diversifier, et quels sont les défis à relever pour une électromobilité accrue ?

L'Union européenne a fixé des objectifs ambitieux pour maintenir à un faible niveau les émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans l'UE27. Selon l'Accord de Paris sur le climat de 2015 – adopté par 196 parties lors de la COP21 à Paris le 12 décembre 2015 et entré en vigueur le 4 novembre 2016 – les parties signataires doivent limiter le réchauffement climatique à 2 degrés Celsius, idéalement à 1,5 degré, par rapport aux niveaux préindustriels. Pour l'Europe, cela signifie des défis considérables, notamment parce que tous les États membres ne sont pas à des niveaux équivalents de développement respectueux de l'environnement. Alors que les membres à forte intensité industrielle, comme la France et l'Allemagne, peuvent se permettre d'importants investissements, les pays d'Europe centrale et orientale dépendent encore largement du charbon et ne parviennent pas à diversifier leur bouquet énergétique, par manque de volonté ou de ressources.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

La transformation énergétique du Luxembourg face à un obstacle de taille

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Suivant

Le long chemin vers l'économie circulaire