La recherche de l'interdiction du camping sauvage

Par Misch Pautsch Changer en allemand pour l'article original

Le camping sauvage est-il interdit au Luxembourg ? Une brève recherche sur Internet permet de conclure que oui, en général, c'est le cas. Toutefois, ce «en général» soulève la question suivante : «Cela signifie-t-il que c'est parfois exceptionnellement autorisé ?» Accompagnez le Journal dans sa recherche d'une brèche dans la loi. Et pour savoir si le camping sauvage est vraiment illégal au Grand-Duché.

Ceux·Celles qui veulent camper dans la nature en toute bonne conscience se tournent généralement vers le nord-est de l’Europe : la Scandinavie est considérée comme l'endroit idéal pour tous ceux·celles qui recherchent un air pur et frais pour s’installer loin des campings. Les pays d'Europe occidentale et centrale interdisent en général le camping sauvage, bien qu'il soit parfois « toléré » à condition de se comporter de manière respectueuse. Tout comme, apparemment, le Luxembourg. C'est du moins l'impression qui se dégage d'une recherche sommaire sur la réglementation : « Interdit en général », écrivent la plupart des sources, en faisant référence aux nombreux terrains de camping du pays, où l'on est censé se rendre à la place. Or, « en général » est un mot très peu satisfaisant qui invite à la réflexion. Car il implique : « Parfois, cela peut être autorisé. »

La première étape de ce voyage de découverte de l'inconnu est la loi sur le camping de 1957. Elle s'avère être d'une faible utilité pour notre question, mais elle reviendra toujours. Le texte décrit en détail la réglementation relative aux terrains de camping publics, mais le campement en tant qu'activité n'y est que brièvement traité : « Pour camper sur tout terrain privé, autre que ceux qui sont visés par la présente loi, il faut la permission du propriétaire, de la personne qui en a la jouissance ou de son représentant. La permission peut être tacite. » En bref, qui veut camper sur une propriété privée a besoin d'une autorisation. (On risque une amende de 50 à 500 francs luxembourgeois et/ou 1 à 7 jours de prison). En revanche, le camping en forêt publique en dehors d'un terrain de camping, qui couvre environ la moitié des forêts du pays, n'y est pas mentionné. Le texte ne nous donne pas de réponse à la question du camping sauvage, les interdictions éventuelles semblent donc être cachées ailleurs. Mais où donc ?

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 25 ans

    90,00 €
    /an

La recherche de l'interdiction du camping sauvage

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.
En quelle langue souhaitez-vous recevoir la newsletter ? *

En vous inscrivant à la newsletter du Lëtzebuerger Journal, vous autorisez le traitement de vos données personnelles : votre email et votre préférence de langue pour recevoir régulièrement une sélection des derniers articles publiés. Plus d’information dans nos mentions légales.

Suivant

Victime de son succès