J'ai deux mots à vous rire - L’acheter ou lâcheté?

Par Claude Frisoni

Malgré la pub, entre le soda et le bon vin, le coeur de notre chroniqueur ne balance pas.

Il y a bien des années, Hara-Kiri titrait : « La publicité nous prend pour des cons. La publicité nous rend cons ». Réunis derrière Cavanna, les francs-tireurs du magazine autoproclamé « bête et méchant », dénoncaient la publicité en la présentant comme la future aliénation d'une société de consommation qui s'éveillait, ouvrant ses grands yeux sur les plus beaux jours des trente glorieuses. Outre qu’ils avaient bien du talent, les sales garnements ni bêtes ni vraiment méchants étaient des visionnaires. Car oui, à force de nous prendre pour des cons, la publicité a fini par nous rendre cons. Les codes même de la pub font aujourd’hui la loi dans des tas d’autres domaines et secteurs autrefois considérés comme sérieux.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

J'ai deux mots à vous rire - L’acheter ou lâcheté?

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

To complete the subscription process, please click the link in the email we just sent you. Check your spam or junk folder too, in case of doubt.

Suivant

Esch2022, un budget contre vents et marées