« Ils ne valent pas moins que les autres »

Par Christian BlockLex KlerenMisch Pautsch Changer en allemand pour l'article original

Pour environ 680 élèves, le parcours de l'enseignement secondaire commence cet automne par la « voie de préparation », également appelée « Préparatoire ». Quel est leur profil et quelles sont leurs perspectives? Analyse d'un niveau méconnu du système éducatif qui semble avoir perdu un peu de sa stigmatisation.

L'éponge est encore neuve, les murs de la classe sont nus et les manuels s'empilent au fond. Seules les feuilles de papier A4 avec des noms écrits à la main qui traînent sur les bureaux, pliées en deux, indiquent un retour d'activité. Il y a quelques heures à peine, les élèves de la classe de septième étaient assis ici pour la première fois, apprenant à connaître l'école et les autres élèves. Certain·e·s d'entre eux étaient certainement excité·e·s. L'imposant et spacieux foyer du Lycée Bel-Val, les couloirs qui semblent interminables et le passage à un nouveau système en général : tout ici contraste avec l'école fondamentale qu'ils ont fréquentée les années précédentes.

Pour M. Philippe Biever, la rentrée scolaire des élèves de l’année septième a été une expérience positive, même s'il a été difficile de voir les autres partir après trois ans. C'était en juillet. « Maintenant, un nouveau chapitre commence », dit l’enseignant.

L'homme de 41 ans a toujours voulu travailler avec des élèves. Il a d'abord essayé d'étudier l'ingénierie mécanique, puis a suivi une formation pour devenir enseignant dans une école fondamentale, bien qu'il préfère en fait travailler avec les adolescents. Cependant, à un moment donné au cours de ses études, il a appris que les enseignant·e·s du fondamental enseignaient également au Préparatoire. C'est alors qu'il a pris sa décision. Diplômé en 2005 de ce qui était alors l'Institut supérieur d'études et de recherches pédagogiques (Iserp), il a commencé à travailler à l'automne de la même année dans l'annexe du LTE d'Esch/Alzette, connue sous le nom de « gréng Schoul » – qui avait un rôle dissuasif pour des cohortes entières d'élèves.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

« Ils ne valent pas moins que les autres »

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Suivant

Play it again, Xavier!