Avoir l’œil pour les affaires

Par Bill WirtzLex Kleren Changer en anglais pour l'article original

La marque italienne Luxottica est le principal acteur du marché dans son domaine. Ayant accumulé de grandes parties d’un dispositif médical essentiel, où cela laisse-t-il les petites entreprises et acteurs du secteur de l’optique ?

Pour beaucoup de gens, mettre les lunettes le matin est littéralement (pour une fois en utilisant ce mot dans son sens prévu) la première chose qu’ils·elles font. L’impuissance de ne pas voir est source d’anxiété, comme le confirmera chaque porteur·euse de lunettes. Les perdre ou les casser est une épreuve qui demande du temps et de l’argent. Heureusement, le marché des lunettes n’est pas au point mort, il existe une myriade de marques et de couleurs parmi lesquelles choisir, conçues pour donner à chaque personne son style et son histoire. Pouvez-vous imaginer Jean-Claude Juncker sans lunettes ?

Le choix de lunettes d’un·e politicien·ne n’est pas une simple affaire de mode, il indique souvent une stratégie, souvent pour donner une nouvelle image. Karl-Theodor von Guttenberg, ancien ministre allemand de la Défense, avait fait de son utilisation de lunettes une histoire nationale après avoir quitté ses fonctions à la suite d’un scandale de plagiat. L’homme politique bavarois avait cessé d'utiliser des lunettes dans un effort de changer de nom. Le Parlement allemand est traditionnellement composé de nombreux·ses titulaires de doctorat, les lunettes sont donc « à la marque ». Pourtant, après avoir été accusé de plagier sa thèse de doctorat, Guttenberg a tenté de paraître terre à terre, en abandonnant ses lunettes.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 25 ans

    90,00 €
    /an

Avoir l’œil pour les affaires

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Suivant

J'ai deux mots à vous rire - Fiat lux …