J’ai deux mots à vous rire - Les bons contes…

By Claude Frisoni Article only available in French

Un conte n’est pas un dogme, un texte sacré, une table de la loi qu’on n’aurait pas le droit moral ou légal de modifier. On fait ce qu’on veut.

Parmi les histoires à dormir debout qu’on nous a racontées ces derniers temps, il en est une qui mérite un peu plus d’attention que les autres. Il s’agit de la « polémique » sur le baiser donné par le Prince Charmant à Blanche Neige endormie. Pourquoi cette polémique-là plutôt qu’une des centaines d’autres? Parce que celle-ci est d’autant plus significative qu’elle n’existe tout simplement pas. Cette histoire de modification du conte est un bobard, un triste bidonnage. « On » nous a donc fait croire que Disney se trouverait contraint de modifier le conte pour ne pas choquer ceux qui trouvent qu’on n’embrasse pas une jeune femme endormie sans la réveiller pour demander son consentement. Un peu tordu, comme argument. Car si le baiser est le seul moyen magique de réveiller la belle, il est donc impossible de la réveiller pour lui demander si on peut l’embrasser pour la réveiller. Est-ce clair? Par ailleurs, qu’est-ce qu’un conte? Une histoire transmise de façon orale pendant des décennies, qu’un auteur fixe à sa façon mais qu’un autre peut très bien fixer différemment, à sa façon à lui. Perrault et Grimm ont mis sur papier leur propre version d’histoires que la population se transmettait de façon orale. Ainsi, alors que dans la version de Perrault, le loup digère tranquillement le Petit Chaperon Rouge, dans celle des frères Grimm, le chasseur lui ouvre le ventre et sauve la vie de la mère-grand et du Petit Chaperon Rouge. Personne n’a fait un procès aux frères Grimm pour avoir modifié la fin du conte. D’ailleurs, d’autres versions orales existent, avec des variantes.

This article is for subscribers only.

  • One-year subscription

    €168.00
    /year
  • Monthly subscription

    €15.50
    /month
  • Zukunftsabo for subscribers under the age of 25

    €90.00
    /year

J’ai deux mots à vous rire - Les bons contes…

€2.00
/article

Already have an account?

Log in
Sign up for our newsletter and don't miss a thing.
What is your preferred language for the newsletter? *

By subscribing to the newsletter of the Lëtzebuerger Journal you consent to the processing of your personal data - your email address and language preference - to receive a selection of the latest published articles on a regular basis. More information in our legal notice.

Next

Aye Captain!