J’ai deux mots à vous rire - Corrélations coupables

Von Claude Frisoni Artikel nur auf Französisch verfügbar

Ne croyant pas aux coïncidences, notre chroniqueur a fait de stupéfiantes découvertes en comparant des statistiques. Hasard? Il ne croit pas, non…

Les événements survenus ces deux dernières années ont permis à une population stupéfaite de découvrir que les scientifiques en charge de notre santé ne sont pas des savants en blouse blanche qui manipulent des tubes à essai, triturent des fioles et des flacons, utilisent des compte-gouttes et des burettes… Non, ils sont pour moitié des animateurs d’émissions de télé et pour l’autre moitié des mathématiciens spécialistes en statistiques. La troisième moitié étant composée de membres de commissions officielles se réunissant pour donner raison aux autorités. Il en va ainsi dans tous les pays sauf ceux où ces mêmes scientifiques sont vêtus d’uniformes et ordonnent aux malades et aux maladies de marcher au pas. L’arme principale des savants habillés en civil est donc la calculette. Le matériau de leurs travaux n’est pas composé de produits chimiques mais se réduit à des chiffres, des données collectées, des tableaux Excel, des fromages, des pyramides, des courbes et des fonctions. On pourrait s’habituer à ces nouveaux Diafoirus, si d’autres individus munis des mêmes calculettes ne venaient affirmer tout le contraire de leurs conclusions, à partir des mêmes chiffres. Et c’est un nouveau jeu, un concours permanent, un championnat d’interprétation des chiffres qui donne le tournis aux observateurs.

Du willst mehr? Hol dir den Zugang.

  • Jahresabo

    168,00 €
    /Jahr
  • Monatsabo

    15,50 €
    /Monat
  • Zukunftsabo für Abonnent*innen im Alter von unter 26 Jahren

    90,00 €
    /Jahr

Du hast bereits ein Konto?

Einloggen
Jetzt den Newsletter abonnieren und nichts mehr verpassen. 

Um die Anmeldung abzuschließen, klicke auf den Link in der E-Mail, die wir dir gerade geschickt haben. Überprüfe im Zweifelsfall auch deinen Spam- oder Junk-Ordner. Es kann einige Minuten dauern, bis dein Journal-Profil aktualisiert ist.

Une erreur est survenue lors de votre inscription à la newsletter, veuillez-nous contacter abo@journal.lu.

Weiter

Wenn Schmerzen stark machen