Un amoureux de la beauté inattendue

Par Laura TomassiniLex Kleren Changer en allemand pour l'article original

Geai, renard arctique, mouche voleuse – Gianni Del Bianco les a déjà tous eus devant son objectif. Du plus petit coléoptère à l'imposant bœuf, le photographe de nature et de macrophotographie sait comment mettre ses sujets correctement en scène, et ce, sans les perturber dans leur environnement naturel.

Au milieu d'une phrase, un regard sur le côté, une traque tranquille, il s’accroupit. « Ici, par exemple, vous pouvez voir deux scarabées de la menthe s'accoupler », explique Gianni Del Bianco entre deux questions d'interview. Depuis près de 15 ans, le photographe de nature parcourt les prairies et les forêts luxembourgeoises pour capturer ce qui reste généralement caché aux autres. « C'est ce qui est formidable avec la macrophotographie, on peut attirer l'attention des gens sur des choses qu'ils n'auraient jamais vues autrement. Le scarabée des feuilles de menthe, par exemple, ressemble à un scarabée normal au premier abord, mais en l'observant de plus près, on découvre ses nombreuses couleurs. Ce n'est même pas une espèce exotique, mais une espèce commune ici au Luxembourg », explique-t-il.

Dès son plus jeune âge, Gianni aimait tout ce qui avait trait à la nature. Les « sciences naturelles » comme matière, les excursions en forêt avec l'école, les voyages à Lasauvage – l'Eschois s'est toujours senti en harmonie dans son environnement naturel et recherche encore aujourd'hui la paix intérieure qu'il ressent ici. « Dans mon travail de bureau, en tant que planificateur de services de construction, je travaille de très longues heures, ce qui implique bien sûr aussi du stress. Après le travail, j'ai eu besoin d'un équilibre à un moment donné et la nature m'a semblé être la bonne voie à suivre », déclare Gianni. Le jeune homme de 34 ans n'aurait pas pensé au départ que ce besoin se transformerait en une véritable passion. « Vous voyez 100.000 choses sur la route et vous en parlez ensuite à votre partenaire à la maison, mais elle ne peut pas vraiment en faire quelque chose. J'ai donc pensé que je devais simplement capturer ce que je voyais en images. »

Pas de gadgets, mais de la technologie performante

Au début, Gianni photographiait tout ce qui passait devant son objectif avec son appareil reflex de base à 300 euros. Mais il s'est vite rendu compte que son véritable talent ne résidait pas dans la photographie d'architecture ou de personnes, mais dans celle de la faune et de son environnement naturel. Gianni est devenu un photographe de paysages et de macrophotographie, mais non sans passer par les phases typiques d'artiste. « On voit beaucoup de photos de référence qu'on ne peut pas maîtriser soi-même au début. Cela entraîne des frustrations, mais avec le temps, on apprend à connaître des gens qui vous expliquent les choses et c'est ainsi que cela s'est produit. »

En raison de ses constantes excursions dans la nature, Gianni n'a pas pu faire l'impasse sur l'équipement nécessaire, car si l'on veut photographier en extérieur, il faut aussi un « matériel » adéquat. « Vous achetez le matériel en fonction de vos besoins, et pour moi, il s'agissait d'un équipement photo étanche qui peut également résister à la poussière. On passe rapidement à la gamme professionnelle, ce qui signifie que les dix derniers pour cent deviennent exorbitants. Vous payez facilement 2.000 à 3.000 euros de plus pour cela », révèle le photographe. Le fan de Canon et de Nikon, utilise actuellement un Canon EOS R5 sans miroir, ne s'intéresse pas aux gadgets, mais se fie à des appareils qui offrent des performances – et quand il le faut : « Pour moi, il est surtout important que mon appareil fonctionne techniquement. Certains moments ne se répètent jamais, alors si un renard arctique apparaît soudainement devant moi lors d'un voyage en Norvège, je ne veux pas avoir à prier le Notre Père d'abord pour voir si mon appareil photo fonctionne. »

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 25 ans

    90,00 €
    /an

Un amoureux de la beauté inattendue

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Suivant

Sûreté à toute épreuve