«Si vous n'êtes pas sur TikTok, vous devenez rapidement un paria»

Par Bill WirtzLex KlerenMisch Pautsch Changer en anglais pour l'article original

L'application chinoise TikTok est la superstar des médias sociaux, en plein essor grâce à son potentiel créatif. Cependant, la plateforme a également été critiquée pour sa politique de confidentialité et son incapacité à prévenir le harcèlement sexuel et la cyber-intimidation. Le gouvernement luxembourgeois mise sur l'éducation pour lutter contre ce problème.

Depuis MySpace, aucune application de médias sociaux populaire n’a autant saisi la valeur de la musique que TikTok. L’application chinoise combine des vidéos courtes de danse ou de comédie avec de la musique populaire. Les utilisateurs disposent de 15 secondes à une minute pour attirer l’attention de leur public, qui, contrairement à Facebook, peut être composé de n’importe qui. Facebook, en tant que réseau de médias sociaux, permet à ses utilisateurs de créer des profils privés dans lesquels ils définissent leurs préférences pour déterminer qui est autorisé à voir tel ou tel contenu. Bien qu’il soit possible de créer un profil personnel, TikTok, comme Twitter, cherche à atteindre le plus grand nombre de personnes possible.

Le succès de TikTok réside dans sa capacité à rendre le contenu viral plus rapidement que tout autre réseau de médias sociaux. Son algorithme adapte le contenu aux goûts des utilisateurs tout en favorisant les vidéos qui prennent rapidement de l’ampleur. En conséquence, TikTok a été téléchargé plus de 2,5 milliards de fois et a rassemblé un total d’un milliard d’utilisateurs mensuels actifs dans le monde. La plus grande partie de ses utilisateurs a moins de 18 ans.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo jusqu'à 25 ans

    90,00 €
    /an

«Si vous n'êtes pas sur TikTok, vous devenez rapidement un paria»

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.
En quelle langue souhaitez-vous recevoir la newsletter ? *

En vous inscrivant à la newsletter du Lëtzebuerger Journal, vous autorisez le traitement de vos données personnelles : votre email et votre préférence de langue pour recevoir régulièrement une sélection des derniers articles publiés. Plus d’information dans nos mentions légales.

Suivant

Adieu la pilule ?