« Rien à craindre, sauf la peur elle-même »

Par Philippe SchockweilerLex Kleren Changer en anglais pour l'article original

Alexey Navalny. Pendant une décennie, le critique du régime a braqué les projecteurs sur la corruption en Russie. Après son retour et son arrestation au pays, sa bravoure et son procès ont suscité des protestations au niveau national. 2.000 kilomètres plus à l'ouest, des militant·e·s au Luxembourg se battent pour une Russie démocratique.

Les changements politiques sont lents. En Russie, ils le sont encore plus. Mais un homme a considérablement accéléré ce processus au cours des dernières années : Alexey Anatolievich Navalny. Alors que Navalny est de nouveau en prison, qu'il a été victime d'un faux procès et envoyé dans un camp de travail, celui dont le nom, selon de nombreux rapports, ne doit pas être mentionné au Kremlin, a voulu sans aucun doute donner un exemple de bravoure et de défi. Dans ce climat politique, la peur est le facteur crucial. Cette angoisse est ressentie même par les militant·e·s qui luttent pour la démocratie en Russie, ici au Luxembourg.

Un nouveau collectif de Russes expatrié·es et de Luxembourgeois·es d'origine russe s'est formé au Grand-Duché. Ils se nomment le « Collectif Russes de l'étranger contre la corruption ». Nous avons discuté avec Mila (son nom et son identité ont été modifiés), une jeune professionnelle diplômée qui a passé plus de la moitié de sa vie au Luxembourg, qui a la nationalité luxembourgeoise et dont le cœur saigne pour son pays natal. Sa détermination est perceptible dès qu'on lui parle. Même si son visage arbore toujours un sourire hésitant mais rassurant et chaleureux, ses yeux perçants témoignent de sa quête incessante de justice, de démocratie et de lendemains meilleurs. Mila raconte au Lëtzebuerger Journal combien il est douloureux d'être séparée de sa famille et de ses ami·es en ces temps. En revanche, elle est très fière des grandes manifestations qui ont suscité l'espoir : « Les manifestations qui ont suivi la détention de Navalny sont très importantes ! Toutes les grandes villes y participent. Cela a réellement commencé dans l'Extrême-Orient, mais cela montre l'ampleur de ce bouleversement et ce mécontentement de masse des gens ordinaires ! »

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 25 ans

    90,00 €
    /an

« Rien à craindre sauf la peur elle-même »

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Suivant

Oppen Dieren - Plattformaarbecht