Lutte pour le fonds de pension

Par Philippe SchockweilerLex KlerenMisch Pautsch Changer en allemand pour l'article original

Le Fonds de pension luxembourgeois (FDC), qui vaut des milliards, investit dans des projets nuisibles au climat et alimente ainsi le changement climatique avec les contributions des travailleu·euse·s luxembourgeois·es. Depuis des années, le Ministère de la Sécurité Sociale, le fonds et les ONG luxembourgeoises se livrent à un échange de coups sur l'orientation future du Fonds de Compensation.

Le Fonds de Compensation de la sécurité sociale a été créé au début des années 2000 à partir des excédents de cotisations de la sécurité sociale. Le Ministère de la Sécurité Sociale a essayé de doter le fonds d'un large éventail d'investissements avec une grande répartition des risques. Assurer la rentabilité et la sécurité des investissements étaient les maximes au départ. Cette réflexion influence encore aujourd'hui les décideur·se·s du FDC.

Un héritage qui constitue une épée de Damoclès pour de nombreuses ONG : « Le plus important dans le fonds reste le rendement direct, pas l'orientation à moyen ou long terme. C'est ce que dit la loi, pour ainsi dire, et c'est précisément l'erreur de pensée qui empêche la création d'un fonds plus durable », déclare Paul Polfer, qui représente l'organisme de surveillance du climat Votum Klima. Il pense que la politique est également nécessaire ici pour préparer le terrain par des conditions cadres légales. Les recherches menées par Greenpeace montrent que le FDC a continué à investir dans les combustibles fossiles en 2019. Parmi les investissements dans des entreprises nuisibles au climat, on trouve par exemple Shell, Total et Exxon Mobil. Ces entreprises font partie de ce que l'on appelle les « majors du carbone ». Elles font partie des 100 entreprises responsables de plus de 70 % des émissions de gaz à effet de serre depuis 1988. Au total, le FDC a investi dans 32 des 50 plus grandes entreprises du secteur du carbone, pour un montant d'environ 285 millions d'euros.

Accède à la suite du contenu.

  • Abonnement annuel

    174,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    16,00 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonné·e·s en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

Lutte pour le fonds de pension

2,00 €
/article

As-tu déjà un compte ?

Connecte-toi
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Pour finaliser l'inscription, cliquez sur le lien indiqué dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer. Vérifiez également votre dossier de courrier indésirable ou spam, en cas de doute. La mise à jour de votre profil Journal peut prendre quelques minutes.

Une erreur est survenue lors de ton inscription à la newsletter. Tu peux nous contacter à abo@journal.lu.

Suivant

Feux de forêt: Un risque aussi pour le Luxembourg