« La langue ne disparaît pas, elle change »

Par Sarah RaparoliLex KlerenMisch Pautsch Changer en allemand pour l'article original

Il ne s’agit pas d’une nouvelle discussion, mais d’un sujet récurrent : la langue luxembourgeoise. Sur les réseaux sociaux notamment, les plaintes concernant la disparition de la langue sont fréquentes. Elle serait en train de céder la place au français, disent les uns. Selon certaines discussions, on dirait que le luxembourgeois est sur le point de disparaître. Est-ce vrai ? Nous tentons de donner une réponse.

« Je me suis moi-même nommé ambassadeur du luxembourgeois. » Des rires de bon coeur retentissent à l'autre bout de la ligne. « Ne me prenez pas trop au sérieux. » Wlodzimierz Leszczynski a 70 ans et apprend le luxembourgeois à l'Institut national des langues (INL). Wlodek est originaire de Pologne, vit au Luxembourg depuis un peu plus de 30 ans et est probablement l'un des plus expérimentés de sa classe. Il a obtenu la nationalité luxembourgeoise il y a plusieurs années.

Il maîtrise désormais le niveau B1.1. La première fois qu'il a suivi un cours, c’était il y a une bonne vingtaine d'années. « Plus tard, cependant, je ne l'ai jamais vraiment parlé. Je travaillais dans une banque polonaise. Le polonais, l'allemand et le français y dominaient. » Par respect, il a alors décidé de finalement apprendre le luxembourgeois. Une entreprise qu’il a commencé depuis quelques années maintenant, mais cela ne fonctionne pas si bien tout seul.

C'est pourquoi il salue le travail utile effectué par les autorités compétentes. Il possède lui-même plusieurs programmes et utilise quotidiennement les outils « Spellchecker » ou « LOD » pour approfondir ses connaissances ou rechercher un mot. Au cours de l'entretien, il a également demandé à plusieurs reprises comment dire correctement ceci et cela en luxembourgeois. Néanmoins, on constate un manque d'offres correspondantes dans la presse nationale.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

«La langue ne disparaît pas, elle change»

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

To complete the subscription process, please click the link in the email we just sent you. Check your spam or junk folder too, in case of doubt.

Suivant

Opgepikt – Plötzlich Prinzessin