J'ai deux mots à vous rire - Small is beautiful

Par Claude Frisoni

Notre chroniqueur félicite les Suisses et les Saint-Marinais mais s’inquiète du disjoncteur du pays des Lumières.

Ce dimanche 26 septembre n’a pas seulement été le premier dimanche de l’automne, saison dont le premier jour tombe en principe le jour de mon anniversaire, histoire de baigner mon cœur d’une langueur monotone. Ce dimanche a été, en plus, le jour de scrutins très importants dans deux pays réputés conservateurs et frileux, sages et trop petits pour jouer dans la cour des grands. Ces pays ont en commun d’être de vieilles républiques. La Suisse est une confédération fédérale depuis 1291. Saint-Marin est une république constitutionnelle depuis le XVIème siècle. La devise de Saint-Marin est, sobrement : Liberté. La devise non officielle de la Suisse est : Unus pro omnibus, omnes pro uno, Un pour tous, tous pour un. Sa devise officielle est … le Franc suisse.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

J'ai deux mots à vous rire - Small is beautiful

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

To complete the subscription process, please click the link in the email we just sent you. Check your spam or junk folder too, in case of doubt.

Suivant

Étudiants frontaliers, cas d’école pour le droit européen