Bienvenue à Kréiwénkel!

Par Laura TomassiniMarc Lazzarini Changer en allemand pour l'article original

D'Ettelbruck à Gilsdorf: pendant l'été, le Lycée technique agricole a déménagé vers un nouveau site. Il était temps de changer pour l'Ackerbauschoul et le vent frais qui l'accompagne souffle désormais sur 15 hectares dans le vert.

Tel un château médiéval, le nouveau bâtiment du Lycée technique agricole (LTA) trône sur la colline de Gilsdorf, avec une vue sur la ville voisine de Diekirch. L'adresse de l'Ackerbauschoul (l’école d’agriculture en français) n'est plus le 72 avenue Lucien Salentiny, comme c'était le cas à Ettelbruck depuis 1932, mais désormais le 1 Kréiwénkel. Avec le changement de lieu, la vie quotidienne sur le campus de l'école a également changé. Des locaux plus grands, de nouvelles installations de formation et plus d'espace pour la pratique constituent la pierre angulaire d'un apprentissage encore meilleur.

L'emplacement au-dessus des toits des communes de la Norstadt peut rappeler l'époque féodale, mais le bâtiment lui-même est d'une modernité rafraîchissante par rapport à son prédécesseur de longue date à Ettelbruck. Les grandes fenêtres, les structures en bois clair et la technologie qui ouvre de nouvelles portes redonnent de la motivation au LTA, car c'est ce qui rend l'école amusante. « Il y a de nouveau un sentiment d'école, on peut vraiment voir le désir des professeurs d'enseigner et, d'une manière générale, il y a simplement beaucoup plus de possibilités dans les cours grâce aux technologies », déclare l'élève Nina Rommes. La jeune femme de 18 ans suit actuellement une classe de bac en sciences naturelles et était censée passer sa dernière année à Ettelbruck.

Les petites douleurs d'un nouveau départ

Nina apprécie le changement, même si cela signifie que son chemin vers l'école en a été rallongé : « J'habite à Perlé, près de Martelange, et je prends maintenant le bus pendant 1h30. Malheureusement, les navettes ne fonctionnent pas encore comme elles le devraient, alors j'alterne entre les transports publics et la voiture. » Le directeur de la LTA, M. Tom Delles, est également conscient des « petits problèmes de démarrage » en matière d'accès. Les places de stationnement sont actuellement l'un des points sensibles du nouveau site, car si l'emplacement à la campagne présente de nombreux avantages, il comporte également un ou deux inconvénients. « Nous sommes en train de faire une enquête auprès des classes pour savoir où et quand les bus sont nécessaires. C'est le désavantage ici et avec les travaux de construction à Diekirch, il est exacerbé. Mais nous travaillons avec le ministère des Transports pour trouver une solution », indique M. Delles.

La centaine de places de stationnement disponibles sur le site est une source de discussion depuis la rentrée scolaire, car l'éloignement délibéré de l'Ackerbauschoul oblige de nombreux étudiant·e·s et enseignant·e·s à prendre leur voiture le matin pour se rendre en classe. « Lorsque le projet a été planifié, aucune place de parking n'était prévue, mais la direction s'y est opposée », révèle le directeur. « À Ettelbruck, de nombreux élèves garaient leur voiture sur le parking de Deichwiesen et faisaient le reste du chemin à pied. Je ne veux pas savoir combien d'argent ils payaient en tickets de parking. »

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

  • Abonnement annuel

    168,00 €
    /an
  • Abonnement mensuel

    15,50 €
    /mois
  • Zukunftsabo pour abonnés en-dessous de l'âge de 26 ans

    90,00 €
    /an

Bienvenue à Kréiwénkel!

2,00 €
/article

Avez-vous déjà un compte ?

Connectez-vous
Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à la newsletter.

Suivant

Oppen Dieren - Plenière zu Stroossbuerg