J’ai deux mots à vous rire - Lapins chasseurs

Von Claude Frisoni Für Originaltext auf Französisch umschalten

Qui aurait pu penser que les lapins deviendraient si vite un fléau pour l’Australie ?

Thomas Austin n’a pas laissé son nom à la postérité. Pourtant, ce Britannique est à l‘origine d’un phénomène démographique peu commun. En 1859, exilé en Australie, il est pris d’une profonde nostalgie des parties de chasse auxquelles il participait sur son île d’origine. Alors, il décide d’importer 24 Oryctolagus cuniculus à l’autre bout du monde. Oryctolagus cuniculus n’est pas le nom d’une pratique sexuelle, c’est le terme savant pour désigner les lapins de garenne. Tous les lapins descendent des lapins de garenne. D’ailleurs, l’appellation lapin est assez récente. A l’origine, ces bestioles ne s’appelaient pas du tout comme ça. Con(n)in ou con(n)il, au féminin con(n)ille, désignait le lapin dans les textes anciens. Il dérivait du latin cuniculus. On retrouve cette racine ancienne dans le catalan "conill", l'italien "coniglio", l'occitan "conilh", le breton "konifl", l'alsacien "Kénjele" ou l'allemand "Kaninchen".

Ce terme a été remplacé en français, probablement au XIVe siècle, par celui de “lapin”. Pour éviter, prétendent certains, une confusion avec des insultes grossières. Ce qui est assez douteux, les lapins se moquant bien qu’on puisse les traiter de connins ou de connils. Ils ont bien d‘autres soucis. En effet, un lapin vit rarement très vieux dans la nature. Quand ils ne meurent pas en bas âge, dévorés par des serpents et des petits carnivores comme les mustélidés, les chats, ou bien broyés dans leur nid par les engins agricoles, les adultes sont dévorés bien avant d'atteindre un âge avancé par des prédateurs plus costauds. Les lapins sont également chassés par l'Homme ou écrasés le long des routes, si bien que leur espérance de vie moyenne est d'une année dans la nature.

Du willst mehr? Hol dir den Zugang.

  • Jahresabo

    185,00 €
    /Jahr
  • Monatsabo

    18,50 €
    /Monat
  • Zukunftsabo für Abonnent*innen im Alter von unter 26 Jahren

    120,00 €
    /Jahr

Du hast bereits ein Konto?

Einloggen
Jetzt den Newsletter abonnieren und nichts mehr verpassen. 

Um die Anmeldung abzuschließen, klicke auf den Link in der E-Mail, die wir dir gerade geschickt haben. Überprüfe im Zweifelsfall auch deinen Spam- oder Junk-Ordner. Es kann einige Minuten dauern, bis dein Journal-Profil aktualisiert ist.

Da ist was schief gelaufen bei deiner Anmeldung für den Newsletter. Bitte kontaktiere uns über abo@journal.lu.

Weiter

Von Benin nach Luxemburg