J'ai deux mots à vous rire - Tout l'univers ou tout nu l'hiver ?

Von Claude Frisoni Artikel nur auf Französisch verfügbar

Notre chroniqueur s’interroge sur les créateurs, leurs grandes créations et leurs petites créatures.

Avi Loeb est l’ancien président du département d'astronomie de l'Université d’Harvard ; il est le directeur fondateur de la Black Hole Initiative de Harvard et le président du Conseil de physique et d'astronomie des National Academies. Autrement dit, le monsieur n’est pas à proprement parler, un imbécile. Après avoir beaucoup écrit sur des trucs qui font mal à la tête, du genre : l'époque de la réionisation, la formation et l'évolution des trous noirs massifs, les lentilles gravitationnelles formées par des planètes, la future collision entre la Voie lactée et la Galaxie d'Andromède3… il a fait parler de lui en affirmant qu’un objet céleste se baladant en 2017 dans notre système solaire était en réalité une sonde interstellaire artificielle fabriquée par des extraterrestres. Le machin qui va très vite et ressemble à un caillou oblong a été baptisé Oumuamua, ce qui signifie « messager » en haïtien. La plupart des collègues scientifiques d’Avi Loeb ont contesté son affirmation, beaucoup se tapant même l’index sur la tempe en le traitant de toc-toc.

Il arrive en effet que de grands scientifiques finissent par pédaler dans la semoule, leur pauvre cerveau n’ayant pas résisté à des efforts réguliers et répétés et à des sollicitations trop fréquentes. Ainsi, un des chercheurs français les plus récompensés au plan international dans le domaine du traitement des maladies infectieuses est-il considéré depuis l’épidémie à la mode, comme un doux dingue, voire un charlatan. Que ce verdict ait été souvent prononcé par des gens qui savent à peine lire et écrire n’empêche pas que le savant de Marseille puisse susciter des inquiétudes. Rien ni personne ne m’autorise à penser qu’Avi Loeb soit gaga. Mais depuis sa révélation sur Oumuamua, le scientifique a poursuivi ses réflexions et il vient de publier un article qui fait sensation dans les milieux dits autorisés.

Nur für unsere Abonnenten.

  • Jahresabo

    168,00 €
    /Jahr
  • Monatsabo

    15,50 €
    /Monat
  • Zukunftsabo für Abonnenten im Alter von unter 26 Jahren

    90,00 €
    /Jahr

J'ai deux mots à vous rire - Tout l'univers ou tout nu l'hiver ?

2,00 €
/Artikel

Du hast bereits ein Konto?

Einloggen
Jetzt den Newsletter abonnieren und nichts mehr verpassen. 

Votre inscription a la newsletter à bien été effectuée

Weiter

„Wie beim Pingpong“